Championnat suisse en paires 2022

Pour clôturer le festival, quoi de mieux qu’un championnat suisse ? Sous une journée tout autant ensoleillée que les précédentes, 27 paires se sont retrouvées à Montreux pour l’occasion. Trois parties pour décider qui seraient les nouveaux champions suisses, mais attention, car en paires, la moindre erreur est payée… le double !

Pour bien entamer la journée, le premier tirage comporte un joker, donnant deux solutions, LIFT(A)IS, ou le coup joué, SIFIL(E)T, pour 76 points. Les scrabbles continuent avec BUTINAIT et EDICTEES. Quelques mots demandant du vocabulaire suivent, comme HUARD, ou encore MODELAT, dont l’orthographe piège parfois des joueurs inattentifs. TEINTURE ou TROUERAS, tous deux scrabbles, ne posent pas trop de problèmes aux joueurs, c’est plutôt au niveau des lettres chères que les difficultés s’empilent. STYLO, bien que courant, a une formation étrange et ne saute pas tout de suite aux yeux, BANANEZ se montre intraitable si on ne le connaît pas. CENES par la suite rapporte beaucoup, 40 points, grâce à sa place, presque à égalité avec KAWI, pour 43. Il fallait se retenir de jouer °modeur° sur le coup de LOFE, et garder les 31 points. La partie s’achève sur LIGUAMES, qui se pose sur une place pas si évidente, donnant un total de 942 points. Roberto Seixas et Neil Clow topent cette partie et terminent premiers, bien que le classement soit assez serré derrière.

Après une pause à midi, les joueurs s’installent pour la deuxième manche. Elle commence beaucoup plus doucement, NUMENT au premier coup, et les lettres chères suivant ceci ne rapporte pas plus que ça, WURM pour 28 points, RUZ pour 32. Ensuite, un très joli coup apparaît, transformant NUMENT en (M)ONUMENTAL. Le premier scrabble apparaît par la suite, REPONDE, tandis qu’un second nonuple tombe juste après, PENALISE. Deux coups plus tard, (M)USCADET sort en triple pour 83 points, suivi de TACHETEE, pour 101, et ABU(S)IONS, pour 70. DILATERA suit, pour 65, accompagné juste après de HOUENT, qui forme une collante intégrale juste en dessous. La fin de partie se déroule beaucoup plus tranquillement, arrivant à un total de 1054 points. Roberto Seixas et Neil Clow assoient leur domination sur le tournoi en topant à nouveau.

La troisième et dernière partie du tournoi et du festival commence par un VIGILS qui a dû faire douter certains sur son orthographe. AMPOULE sort pour 64 points peu après, tandis que (D)EJETEZ, bien que n’étant pas un scrabble, rapporte 99 points par sa position. Les lettres chères sont utilisées dans des mots courts mais qui rapportent beaucoup : VEXANTE, pour 40 points, KYU, pour 63, ou encore un très joli QUEERS qui arrive en fin de partie, avec une place plutôt difficile à trouver, pour 39. Les scrabbles ne sont pas en reste : RETOUPAI, REMOTIVE, FORAINES ou INFANTES font chuter des paires. Pourtant, la palme de la difficulté est remise au magnifique AREOS(T)YLE, en double appui avec lettre chère et joker, qui donnera un solo ordinateur. Comme un symbole, NUMENT a été posé au dernier coup, concluant la partie sur un top de 967 points. Terminant à -4, Enzo Yerly et Sumac Pistorius détrônent les jeunes de la Blécherette sur la partie et terminent premiers de cette troisième partie.

Au final, Roberto Seixas et Neil Clow remportent le tournoi et deviennent champions suisses en paires 2022, à -7. Enzo Yerly et Sumac Pistorius s’assurent la deuxième place avec également très peu de points perdus, terminant à -12. Une avance significative les sépare de la troisième place, occupée par Sylvianne Henriot et Vincent Maendly, à -75. Chez les jeunes, Hafça Jalal et Myla Mohamed sont championnes jeunes en paires, à la 26ème place du tournoi. Chez les Aînés, Claude Tharin et Jacqueline Péclard l’emporte, à -90. Marie-Josée Kissling et Germaine Gobbo se classent deuxièmes, à -211, tandis que les troisièmes, Barbara Schaffter et Cathy Fanti les suivent de près, à -230. Enfin, dans le cadre du festival, Garen Yacoubian et Christine Bays se classent premiers Aînés hors podium, et ont donc été également récompensés.

Myla Mohamed et Hafça Jalal (1e Jeunes)

Marie-Josée Kissling et Germaine Gobbo (3e Aînés), Claude Tharin et Jacqueline Péclard (1e Aînés), Cathy Fanti et Barbara Schaffter (3e Aînés)

Sumac Pistorius et Enzo Yerly (2e), Neil Clow et Roberto Seixas (1e), Sylvianne Henriot et Vincent Maendly (3e), Christine Bays et Garen Yacoubian (1e Aînés hors podium)